P1030389Pour sa 4e édition, le Carrefour des idées a abordé le thème de l’adaptation de la société au vieillissement, à Chauvigny le 6 octobre dernier.

 Il a rassemblé plus d’une centaine de personnes : professionnels de santé, élus, accueillants familiaux, associations, particuliers s’interrogeant sur leur avenir ou celui de leurs proches.

Ce projet de loi nous concerne tous. Il va améliorer la vie de plusieurs millions de personnes âgées qui veulent vieillir chez elles, demeurer autonomes, actives et entourées.

Il a fait l’objet d’une longue concertation comptant pas moins de 80 réunions, rassemblant plus de 500 participants.

Quatre fils rouges ont guidé la Secrétaire d’état à la famille, aux personnes âgées et à l’autonomie et son équipe dans l’élaboration de cette loi :

  • instaurer une culture de l’autonomie,
  • placer les personnes âgées au cœur de toutes les politiques publiques et valoriser leur rôle dans la société.
  • développer la Silver Économie tout en protégeant les personnes âgées des excès du marché.
  • privilégier la solidarité nationale.

Votée à une très large majorité en première lecture le 17 septembre dernier à l’Assemblée nationale, son adoption définitive interviendra avant la fin de l’année.

Concernant ce Carrefour, il s’est présenté sous 3 aspects :

Anticiper la perte d’autonomie,

Adapter la société au vieillissement,

Accompagner la perte d’autonomie.

Chaque intervenant a su présenter sa vision et son expérience dans le milieu dans lequel il évolue.

Michel Billé, sociologue a mis en avant que le vieillissement n’était pas une “maladie” mais bien une nouvelle étape de la vie…

Comme l’a souligné très justement Françoise Peigné, responsable du Réseau gérontologique du Nord Charente : « à partir de quel âge sommes-nous vieux ? Celle-ci a également mis en avant la notion de fragilité, qui devrait selon elle, être pris en compte demain dans les critères d’appréciation de l’âge.

René Bastida a présenté quant à lui les éléments chiffrés démontrant qu’en 2015, les personnes de plus de 60 ans, représente près du quart de la population et qu’en 2060, une personne sur trois aura plus de 60 ans dont 12 millions d’entre elles plus de 75 ans.

Jean Garcia, Président de la Fédération de la Vienne Générations Mouvement a mis en avant l’aide au bien vieillir, le vivre ensemble, les activités de prévention organisées par Générations Mouvement.

Gérard Gorgette, Directeur SIPEA a présenté les moyens mis en place par SIPEA, avec pour exemple, la réhabilitation d’un immeuble inter-générations au cœur de la cité St Cyprien.

Jean-François Tanguy, Responsable d’un EHPAD de la Vienne a insisté sur l’importance de la prise en compte de l’accueil des personnes âgées. L’accueil en EHPAD se fait se plus en plus tard, pour exemple, l’âge moyen dans l’EHPAD qu’il dirige est de 88 ans, avec un pourcentage significatif de pensionnaires âgés de 100 à 107 ans.

Thierry Mesmin, Conseiller général a présenté les moyens mis en place par le Conseil général de la Vienne pour le maintien à domicile et démontré qu’en la matière des orientations politiques peuvent améliorer le quotidien de nos aînés.

Toutes ces interventions ont été ponctuées par l’éclairage de Martine Pinville, Députée de la Charente, Rapporteure de la loi permettant ainsi un aller et retour entre les participants et le législateur, ce qui est l’objet même des Carrefours des idées.

Après avoir présenté et introduit le débat, Jean-Michel Clément a conclu qu’il nous fallait donner une orientation politique à une réalité d’aujourd’hui qui est celle qu’on ne sait pas vieillir dans une société vieillissante. Si le monde est imparfait, il ne faut surtout pas renoncer à le changer. C’est tout le sens de l’engagement politique.

Vous pouvez dès à présent visionner les interventions dans la rubrique “Actualité – vidéo”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.