Soyons réalistes, exigeons l’impôt cible !

A l’heure où l’UMP et sa majorité offrent 15 milliards d’euros aux plus aisés, où ils se délestent de ses compétences régaliennes sur les collectivités, il est intolérable de cautionner cet affront fait aux communes, départements, régions, essorés financièrement, augmentant par la même la pression fiscale sur nos concitoyens.
Une réforme de fond de la fiscalité locale est impérative pour rétablir le pacte d’équité et de justice sociale fidèle à nos valeurs et propre à notre conception d’une République redistributrice et solidaire.

Rendre lisible, efficace, dynamique, un système injuste et opaque pour les français est une urgence nationale !
La voie proposée par l’UMP depuis les lois de décentralisations Raffarin II ne cesse d’enliser élus et citoyens vers une dépression financière et fiscale incontrôlable. Le travail de sape depuis 6 ans doit cesser, la Gauche  travaille à des propositions pour une réelle alternative a la politique fiscale de M. Sarkozy.
Des questions de premier ordre se posent : qui est  capable de dire qui paie quoi et pour qui ?  Comment se fait il que l’État est aujourd’hui le premier contribuable local ? Comment rendre autonome et responsable les différents échelons de collectivités territoriales ? Comment améliorer le système de péréquation qui vise a réduire les inégalités entre territoires et citoyens ?
Je suis, avec l’aide de Louis Cabanes, collaborateur spécialement attaché au suivi de ces questions, et du Groupe socialiste, autour notamment de Jean-Pierre Balligand, Alain Rousset, Bernard Derosier, pleinement associé à la réflexion d’une refonte de notre système.
En finir avec des archaïsmes indignes d’une grande démocratie européenne, cessez le jeu des dupes et des effets d’annonces d’une droite amorphe sur un sujet central, tel doit être le cheval de bataille des socialistes pour stoppez la mascarade fiscal.

Que chaque français sache sur quels projets sont réinvestis ses prélèvements, que l’élu soit autonome et responsable devant ses concitoyens me semble être une priorité de bon sens ! Vraisemblablement, M. Sarkozy et sa majorité se soucient comme d’une guigne de l’état actuel de nos collectivités et se lavent les mains en se confortant d’un système injuste et poussiéreux.

Proposition de lecture ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay