A propos des travailleurs roumains sur le chantier de Pressac

cabanes Pressac

La présence de travailleurs roumains sur le chantier de Pressac fait débat depuis quelques jours et à juste titre, je crois.

Pour ma part, je ne peux rester sans réaction suite aux propos de Monsieur Georges, président du groupe ACAPACE, futur gestionnaire du site.

Justifier la venue d’ouvriers venus d’ailleurs en pointant la responsabilité des services de Pôle emploi est proprement intolérable.

Et il en rajoute en déclarant avoir subi (sic) un contrôle de la Direction du travail, pour en conclure que « dans le Sud-Vienne, les règles sont très strictes et on va les respecter ». Cela laisse entendre qu’il ne les a pas toujours respectée apparemment : la loi est la même pour tous et partout que je sache !

En quoi, la nécessité d’aller vite permet-elle à un donneur d’ordre français de s’affranchir de toutes les règles de droit du travail, des règles d’hygiène et de sécurité et de présumer de l’inefficacité des services de l’Etat en matière d’emploi.

Cela légitimerait selon lui le recours à des méthodes très personnelles faisant fi du droit du travail français, des règles élémentaires d’hygiène de sécurité de protection des travailleurs, contournant ainsi les règles européennes en matière de détachement de travailleurs étrangers en France.

Je rejoins la position et les commentaires formulés par M. Huet, secrétaire général de la Fédération française du Bâtiment de la Vienne.

Cette situation du village flottant de Pressac souligne l’importance du texte de loi voté par la majorité parlementaire pour que les donneurs d’ordres soient plus que vigilants, mais responsables des travailleurs étrangers qui sont employés pour leur compte en France. Leurs obligations seront renforcées, il s’agira pour eux :

– d’assurer de la déclaration d’emploi à la DIRECCTE

– d’être responsables du non-paiement des salaires et des entorses aux règles de rémunérations françaises

– de respecter le logement des salariés en France.

À côté du renforcement de ces obligations il y aura un renforcement des sanctions contre les donneurs d’ordres peu scrupuleux avec les règles françaises, ceux qui pratiquent le dumping social.

Jean-Michel Clément

Proposition de lecture ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay