Industrie – 34 –

industrie34 plans de la Nouvelle France industrielle ont été annoncés en septembre pour doper l’industrie et l’innovation dans les 10 ans à venir. Ces plans entrent dans le concret : 5 d’entre eux ont été présentés par le Premier ministre le 14 mars dernier (ils concernent la « mobilité décarbonée » et « la sobriété énergétique de la gestion durable des ressources » : La voiture pour tous consommant moins de 2 litres aux 100 km ; Bornes électriques de recharge ; Autonomie et Puissance des Batteries ; Avion électrique et nouvelle génération d’aéronefs ; Satellites à Propulsion électrique). L’ensemble des 34 plans constituent « les premiers résultats d’un effort de mobilisation et d’organisation de nos forces industrielles ». Avec ces plans, l’Etat intervient pour réunir et mobiliser les acteurs des filières industrielles sur des marchés identifiés « à fort potentiel », mais aussi pour accompagner financièrement et pour faciliter la réglementation.

Près de 300 actions sont en cours de déploiement dans 12 contrats de filière : 24 % concernent le développement de la filière, 15 % l’amélioration de la performance opérationnelle des entreprises, notamment des PME, 13 % le développement à l’export et à l’international, 13 % le soutien à l’innovation, 11% les relations entre grands groupes et PME, 16 % l’emploi et les compétences, 8% l’accès au financement. À la fin décembre 2013, 10 % des actions ont été réalisées, 45 % sont en cours, 42 % seront lancées en 2014. Les résultats de la mobilisation des filières industrielles par le gouvernement commencent à être perceptibles. La part de l’industrie dans le PIB est remontée fin 2013 pour passer à 11,5%. Le taux de marge s’est redressé à 23% contre 19% mi-2012. L’investissement des entreprises non financières est reparti à la hausse.

58 premiers projets que la Commission « Innovation 2030 » présidée par Anne Lauvergeon a proposée de retenir dans le cadre du Concours mondial d’innovation ont été dévoilés jeudi 20 mars lors d’une réunion avec le Premier ministre, Geneviève Fioraso, Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg. Lancé en présence du Président de la République le 2 décembre dernier, ce concours entend permettre à des entrepreneurs de transformer leur idée en réalité en accompagnant dans la durée chaque étape de leur développement : la maturation du projet, la phase de levée des risques, l’industrialisation pour mise sur le marché. A chaque étape, une sélection des meilleures projets sera réalisée, et le financement de l’Etat pourra être intensifié jusqu’à 10 fois par rapport à l’étape précédente. 300 M€ ont été réservés à cet effet sur le Programme d’investissements d’avenir, à travers Bpifrance, pour accompagner les projets lauréats. Dans cette première vague de sélection, 626 projets avaient été présentés, 134 ont été auditionnés et 58 ont été retenus. Le Premier ministre a réuni Une seconde vague de sélection est ouverte et la date limite de dépôt des dossiers a été portée au 15 mai 2014 pour permettre au plus grand nombre de participer (www.innovation2030.org).

Proposition de lecture ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay