En réponse à Dominique Marchand

La déclaration de Dominique Marchand, hier Président de la FDSEA, aujourd’hui Président en exercice de la Chambre d’Agriculture en pleine crise agricole, ne saurait tromper.

Ses propos désobligeants ne servent pas le débat, ou pire, il le déplace sur un terrain qui ne devrait pas être le sien.

A l’en croire, je serai donc inutile au monde agricole.

Ceux qui connaissent mon engagement pour le monde de l’élevage notamment, apprécieront ses propos à leur juste valeur. C’est vrai qu’il a brillé par son absence aux États généraux de l’élevage ovin que j’ai organisé à Montmorillon en octobre dernier.

C’est vrai aussi que je ne l’ai pas croisé souvent aux côtés d’agriculteurs en difficulté que je visite dans la discrétion qui sied à ces démarches.

Je ne crois pas être inutile pour le monde agricole, je le suis certainement pour le système devenu obsolète qu’il défend. Un système qui a fait perdre plus de 100 000 exploitants à l’agriculture en 25 ans !

De 490 000 aujourd’hui, nous passerons à 350 000 en 2020, si rien ne change, selon les projections du ministère de l’Agriculture. Non seulement le nombre ne cesse de diminuer, mais en plus, trop de ceux qui restent sont désespérés !

Ne nous trompons pas de débat.

Loin d’être déconnecté, je veux être utile de manière constructive pour une agriculture revue et corrigée. Une agriculture utile à tout un territoire dans lequel celle-ci s’inscrira durablement. Ce n’est pas de l’idéologie, c’est une réalité qu’il faut savoir regarder et que Monsieur Marchand ne veut pas voir.

Plutôt que de reprocher au ministre de l’Agriculture d’être un responsable à deux casquettes, il ferait mieux de s’interroger dans l’intérêt de ses mandants, sur le double jeu de Xavier Beulin, dans sa représentation du monde agricole et de firmes qui participent au déséquilibre des marchés.

Pour ma part, je me sens toujours aussi proche, d’une grande majorité d’agriculteurs qui ne sont pas dupes des manipulations, dont au final ils seront les victimes.

Jean-Michel Clément

Député de la Vienne

Proposition de lecture ...

Un commentaire

  1. Attention, M. Marchand était président de la …FDSEA! Sinon, pour le reste, entièrement d’accord, mon cher Watson! On pourrait peut-être ajouter : de peur, sans doute, d’être reconnus par nombre de leurs concitoyens, les acteurs des exactions de ce jour ont agi à visage couvert, c’est à dire, de nuit. C’est tellement plus facile de ne pas avoir le courage de ses opinions! Si opinion il y a… “La manipulation a ses raisons…que la raison ne connaît pas!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay