Développement de l’éolien : la nécessaire transition énergétique ne saurait sacrifier les territoires ruraux

Je tiens à saluer la décision de Madame la Préfète, quant à refuser l’autorisation d’exploiter un parc éolien dans le paysage Chauvinois.

Cette sage décision participe d’un raisonnement cohérent des services de l’Etat tout d’abord qui ont en la circonstance, su conjuguer le nécessaire équilibre entre transition énergétique et protection du patrimoine, qu’il soit paysager ou bâti. Le schéma régional de développement de l’éolien ne constitue pas en effet un permis d’oublier.

Oublier ce qu’est un paysage ou un patrimoine, c’est-à-dire une lente construction de l’histoire, qu’à l’échelle du temps, le simple permis de construire d’un champ éolien viendrait à détruire avec brutalité.

Je soutiens aussi pour les mêmes raisons, les élus de la commune de Nérignac dans leur volonté de s’opposer à un autre projet qui s’ajouterait à la destruction récente et massive d’un domaine agricole, à proximité, comme si on voulait remplacer les arbres centenaires abattus par des mâts éoliens toujours plus hauts et arrogants.

Pareillement, je m’inquiète de voir prospérer l’idée d’un projet éolien à St Martin l’Ars et Mauprévoir, quand des passionnés veulent sortir de l’oubli dans lequel elle sombrait, l’Abbaye de la Réau, au si riche passé. Sans oublier, l’entêtement de ceux qui persistent à vouloir implanter des éoliennes dans l’environnement immédiat, à la Bussière, de l’Abbaye de St Savin, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, menaçant son classement en cours de réexamen.

L’avenir d’un territoire se construit aussi à partir de son histoire. C’est un autre motif de refus pour de nouveaux projets éoliens dans le Sud de la Vienne.

Jean-Michel Clément

Député de la Vienne

 

Proposition de lecture ...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay