Communiqué de presse suite aux attentats de Ouagadougou

Alors même que je m’apprêtais dès dimanche à accompagner une mission au Burkina-Faso aux côtés de deux ONG, l’UNICEF et Action contre la Faim, un attentat contre la présence française dans ce pays nous contraints à reporter cette initiative conjointe.

A cet instant mes pensées vont à nos compatriotes de l’Ambassade, de l’Institut français et aux forces armées présentes, ainsi qu’au peuple burkinabé qui doit faire face à une nouvelle tentative de déstabilisation de sa démocratie.

En tant que Président du Groupe d’amitié France Burkina-Faso à l’Assemblée nationale, j’adresse à mon collègue Mamadou DIALLO, Député et Président du groupe d’amitié au Parlement Burkinabé, l’expression de mon entier soutien et de ma solidarité dans l’épreuve à laquelle son pays doit faire face.

 

Proposition de lecture ...

Un commentaire

  1. Ce ne sont pas ces attentats sauvages qui doivent ralentir l’aide que nous devons apporter à ces populations aussi méritantes que déshéritées. Pour notre part l’association des jeunes pour la terre qui travaille en milieu rural dans une région enclavée du Burkina n’entends pas mettre un frein à ses efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay