Il était une fois Mont’Plateau…

Le Montmorillonnais est riche d’un étonnant écosystème d’organisations associatives et d’initiatives locales singulières qui relèvent, à différents titres, de l’économie sociale et solidaire : la MJC Claude Nougaro et son épicerie sociale, l’Écomusée et son Centre d’interprétation de l’histoire rurale (cf. mon billet de décembre 2017), le CPA de Lathus et sa ferme pédagogique, l’espace de co-working L’Élan, etc.

Créée en 2016, l’association Mont’Plateau constitue l’un des remarquables éléments de cette constellation.

Cette association a pour objet de fédérer et mettre en réseau nombre d’acteurs motivés par l’approvisionnement de proximité dans la restauration collective. Son action s’inscrit dans une perspective de développement durable, par sa contribution à l’économie locale et ses réponses aux enjeux sociétaux et environnementaux.

Depuis deux ans, Mont’Plateau participe activement à la valorisation des ressources agricoles et alimentaires de l’espace rural dans lequel elle s’inscrit : ses adhérents (producteurs, acheteurs de la restauration collective, simples consommateurs) œuvrent pour l’approvisionnement en circuits courts. Ils s’engagent à développer des relations partenariales au bénéfice de tous.

Mont’Plateau réunit déjà, au sein d’un réseau collectif dynamique et très soudé, une vingtaine de producteurs (viandes, produits laitiers, œufs, fruits et légumes, pommes de terre transformées, légumes secs, pain), un atelier de découpe viande CUMA Mont’Terroir, 14 établissements de restauration collective (écoles maternelles et primaires, collèges, lycées, accueils de loisirs), un restaurant solidaire (le « Bibliosteak » de la MJC de Montmorillon), un magasin de producteurs (March’équitable), et des collaborations avec la Chambre d’agriculture de la Vienne, le CIVAM du Montmorillonnais, le syndicat de gestion des déchets SIMER Eco-pole, des organismes de développement agricole et rural, d’éducation populaire, etc.

L’action de l’association repose sur deux valeurs essentielles : la COOPÉRATION et l’ÉQUITÉ (éthique du juste traitement des différentes parties prenantes).

Ce faisant, elle contribue à la structuration durable, en Montmorillonnais :

  • de conditions favorables au développement d’une transition vers d’autres modèles alimentaires ;
  • des filières locales alimentaires pour que l’offre s’adapte mieux à la demande de proximité ;
  • de l’approvisionnement en produits locaux de qualité et/ou bio dans la restauration hors foyer, comme c’est déjà le cas dans les lycées, au restaurant solidaire de la MJC de Montmorillon, etc.

Forte de ce réseau pluriel, et de son rôle fédérateur/facilitateur au service de l’intermédiation, Mont’Plateau est déjà porteuse d’une remarquable démarche culturelle et éducative globale, qui n’est cependant pas encore suffisamment reconnue et soutenue : c’est ce qu’a mis en évidence – entre autres choses – le deuxième « Forum participatif » proposé par l’association le 20 juin à l’Espace Gartempe de Montmorillon.

Parce qu’elle favorise la diffusion d’une culture partagée autour de l’alimentation, au plus près des populations, et qu’elle montre combien une politique alimentaire visionnaire peut constituer un levier de développement économique local, il est urgent de se mobiliser en faveur de cette jeune association, afin qu’elle puisse poursuivre sa structuration au service de l’humain, du bien commun et de l’intérêt général.

Il en va peut-être aussi de l’avenir de l’agriculture dans un territoire comme le nôtre : une agriculture capable de se réapproprier la valeur ajoutée de ses productions et d’offrir des produits de meilleure qualité, accessibles à tous.

Car c’est bien d’un nouveau modèle dont nous avons besoin : un modèle « territorialisé », en cohérence avec les aspirations de toutes les personnes concernées. Celui-ci aurait d’autant plus de sens – et de force – s’il était porté demain par le monde agricole et toutes les collectivités locales via leurs politiques de soutien à l’économie. C’est la voie que d’autres acteurs ont déjà empruntée, avec la réussite que l’on connaît, par exemple au sein des parcs naturels régionaux.

Pour continuer à contribuer à ce type de mouvement, et encore amplifier l’efficacité de son travail, Mont’Plateau doit être en mesure, dès les prochains mois, de mieux valoriser ses réflexions et ses actions : mieux promouvoir le réseau de partenaires déjà constitué et à venir ; renforcer la sensibilisation, la pédagogie et l’éducation populaire autour des enjeux sociétaux et environnementaux liés aux modèles agricoles et aux modes d’alimentation ; etc.

Ces enjeux relatifs à la transformation vertueuse et durable des circuits alimentaires locaux sont énormes, et dépassent les stricts champs de la production agricole : ce sont désormais de vrais enjeux de société !

Penser l’alimentation d’une manière équitable, saine, durable et accessible à tous, c’est penser le futur de notre communauté humaine ; c’est aussi agir en faveur de la prospérité économique – voire culturelle, dans le sens le plus moderne du terme – d’un territoire.

Mont’Plateau est engagé depuis deux ans dans la promotion de cette forme « d’économie morale » qui favorise les circuits courts, la lutte contre les gaspillages, le bien-être et la santé.

Aidons cette association à poursuivre son action !

https://montplateau.org/association-montplateau/

 

Proposition de lecture ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay