Communiqué de presse Pensée pour tous nos amis britanniques

47 ans après son entrée dans l’Union Européenne, le Royaume-Uni la quitte en cette journée historiquement triste pour tous, les citoyens britanniques qui croient encore en l’Europe, et les citoyens européens.

Si 47 ans n’auront pas suffi à construire un avenir commun capable de résister à une instrumentalisation déterminée par des fins de politique intérieure, nos destinées respectives et notre futur restent liés.

A cet instant, j’ai une pensée plus particulière pour tous nos amis britanniques vivant dans ma circonscription, pour ceux qui ne pourront poursuivre leur engagement dans la vie municipale dans laquelle ils s’étaient investis après avoir été élus.

Je pense aussi à ceux qui ont fait le choix d’aller vers la nationalité française : on abandonne forcément beaucoup de soi en étant contraint de changer de nationalité pour vivre dans le pays de son choix.

Je veux personnellement qu’ils sachent tous, quelle que soit leur décision, que la France -et le Sud Vienne en particulier-, est et restera une terre d’accueil, n’en déplaise à tous les adeptes du repli sur soi !

Press release :

47 years after joining the European Union, the United Kingdom leaves on this historically sad day for all British citizens who still believe in Europe and for European citizens.

If 47 years have not been enough to build a common future capable of resisting manipulations determined by internal political ends, our respective destinies and our future will remain linked.

At this moment, I have special thoughts for all our British friends living in my constituency; for those who will not be able to continue their engagement in the municipal life into which they became invested after having been elected.

I also think of those who have made the choice to opt for French nationality: it demands a lot of thought to make a decision to change, or adopt dual nationality in order to live in the country of your choosing.

Personally, I want them to know, whatever their decision and without offence to those who are in favour of withdrawal from the EU, that France – and the south Vienne in particular – is and will remain a welcoming land.

Proposition de lecture ...

Un commentaire

  1. Triste pour l’Europe, mais comme nous sommes désormais français, nous pouvons nous battre de l’intérieur pour une meilleure Europe sans racisme, sans homophobie. Pour une meilleure protection des droits de l’homme, sécurité pour les ouvriers.Et pour le Royaume-Uni, comme l’a écrit John Donne, aucun homme n’est une île, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay