Grand Poitiers

Neuf communes du mélusin, trois du chauvinois et celle de Beaumont-Saint-Cyr ont fait le choix d’intégrer la communauté urbaine de Grand Poitiers.

La 3e circonscription s’étend dont sur une partie de cette grande intercommunalité à travers les communes de Celle-l’Évescault, Cloué, Coulombiers, Curzay-sur-Vonne, Jazeneuil, Lusignan, Rouillé, Saint-Sauvant, Sanxay ainsi que celles de Beaumont-Saint-Cyr, Chauvigny, La Puye et Sainte-Radégonde.

Le Pays Mélusin

Jadis région bocagère, le « pays Mélusin » se caractérise aujourd’hui, parallèlement à l’intensification de l’agriculture et à la mise en place du remembrement qui ont remodelé le paysage, par des plaines vallonnées présentant un relief peu marqué. Les villages s’étendent tout au long de la rivière La Vonne qui le traverse.

Le « pays Mélusin » comprend le seul canton de Lusignan. Limitrophe des Deux-Sèvres et traversé au nord par l’autoroute A10, il compte 11 519 habitants, répartis sur 9 communes .

Population
1 369
507
1 173
426
828
2 696
2 670
1 288
562
11 519

Sources : Insee, RP2016. Population au 1ᵉʳ janvier 2016. Estimation actualisée par l’INSEE au 27/12/2018 à partir des statistiques d’état civil et d’une estimation du solde migratoire.

Situé à 25 km au SO de Poitiers, le bourg de Lusignan domine un grand méandre resserré de la Vonne. Il doit quelques célébrités à sa famille seigneuriale, qui a joué un rôle au moment des Croisades, et a récupéré à son profit la légende de la fée Mélusine, un vieux culte local pré-chrétien associé à l’idée de la femme fatale – mais bâtisseuse. Lusignan, aux ruelles étroites et au relief accusé, conserve quelques restes du château fort et une belle esplanade-promenade du Bail, en terrasses, aménagée au 18e s. à la place de la forteresse; une grosse église romane poitevine du 11e s. à haute nef, issue d’un prieuré et de nombreuses maisons anciennes.

Lusignan dispose de nombreux équipements adaptés pour accueillir les activités des associations qui jouent un rôle primordial dans l’animation de la cité. Un centre de documentation sur l’Histoire des Lusignan est installé à la bibliothèque municipale. Des événements culturels (cinéma, conférences, spectacles vivants, concerts et festival, expositions animations thématiques) sont organisés tout au long de l’année.

Centre économique, éducatif et administratif, Lusignan offre enfin tous les services d’une ville active et dispose de commerces, de nombreux artisans, d’une gare SNCF, d’un marché (mercredi matin), d’hébergements touristiques (gîtes, camping, hôtels-restaurants), d’établissements scolaires, d’une crèche/halte-garderie, d’un foyer-logement et d’un hôpital local.

L’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) est implanté sur les communes de Lusignan et Rouillé depuis 1960. Cet ensemble est doté d’unités de recherche et d’unités expérimentales dont les activités sont centrées sur les prairies et l’environnement (Lusignan) et sur l’élevage expérimental (Rouillé).

Lusignan dispose d’une zone artisanale et compte de nombreuses entreprises dans des secteurs d’activités divers, parmi lesquelles le Groupe Bellin spécialisé dans les Travaux Publics et les Carrières, acteur régional majeur.

À la pointe NE du canton, Coulombiers, sur la N 11, est le village le plus proche de Poitiers (18 km). Une centaine d’entreprises y sont installées.

Trois communes de la vallée de la Vonne sont devenues des villages touristiques. Jazeneuil est une «petite cité de caractère» avec une église romane issue d’un prieuré bénédictin, et un musée de la Maison poitevine. Curzay-sur-Vonne  possède un château de 1710, transformé en hôtellerie, avec un parc de 120 ha, et un musée du Vitrail aménagé dans l’église. Sanxay est connue pour ses vestiges gallo-romains, liés à un antique pèlerinage, où ont été dégagés les restes d’un demi-amphithéâtre, des thermes, d’un temple. Un festival d’art lyrique y est organisé chaque année en août. Le village a également des maisons anciennes et un pont médiéval, et une base de loisirs en bord de Vonne. Un peu au nord apparaît le château de Marconnay, des 15e-16e s., ceint de murs et de douves, avec des tours et un porche d’entrée fortifié.

La commune de Rouillé fut rendue tristement célèbre pendant la dernière guerre : elle abrita un camp de détention à partir de septembre 1941, d’abord peuplé de communistes, puis d’étrangers et de «droit commun», avant d’être attaqué le 12 juin 1944 par la Résistance. Au hameau de Venours a été installé un lycée agricole avec un centre de formation d’adultes, et station de recherche de l’Inra sur les végétaux, en partie sur le territoire de Lusignan. Rouillé a aussi un musée de la machine à coudre et un centre d’entretien autoroutier (ASF).

Saint-Sauvant  est un assez gros village-centre. La commune contient à l’est une forêt domaniale.


Le Pays Chauvinois

Le « Pays Chauvinois » est situé au Centre-Est du Département de la Vienne à 23 km de Poitiers et à 30 km de Châtellerault. Il comprenait les 8 communes du Canton de Chauvigny et une commune du canton de Pleumartin : La Puye. Aujourd’hui, seules les communes de de chauvigny, Sainté-Radégonde et La Puye ont fait le choix d’intégrer Grand-Poitiers, y amenant 7 974 habitants supplémentaires

Communes
Chauvigny et sa commune associée de Pouzioux
Sainte-Radégonde
La Puye 
(Canton de Pleumartin)
Total

Population
7 182
169
623
7 974

Sources : Insee, RP2016. Population au 1ᵉʳ janvier 2016. Estimation actualisée par l’INSEE au 27/12/2018 à partir des statistiques d’état civil et d’une estimation du solde migratoire.

Chauvigny est le chef-lieu de canton situé à 26 km à l’est de Poitiers sur la rive droite de la Vienne. La ville haute a gardé une partie de ses remparts et d’intéressants monument s: le donjon du 12e s. et les ruines de l’ancien château baronnial des Evêques de Poitiers, le château d’Harcourt (13e-14e s.), assez bien conservé, le donjon du château de Gouzon et la tour de Flins, les vestiges du château de Montléon et l’ancienne collégiale romane des 11e-12e s. restaurée au 19e. Chauvigny est ainsi classée «ville d’art».

C’est aussi une ville active dans le couloir de la Vienne, à la croisée de la N 151 de Poitiers au Berry ; aérodrome de loisirs au nord de la ville (code LFDW) avec aéroclub, un collège public et une Maison familiale rurale, un musée d’ethnologie et un espace d’archéologie industrielle au donjon de Gouzon, spectacles de fauconnerie des Géants du Ciel dans les ruines de la ville haute, Vélorail sur l’ancienne voie ferrée vers Poitiers.

L’activité industrielle est dominée par la fabrique de porcelaine Apilco , groupe Deshoulières , installée depuis 1826, et reprise en 2016 par le groupe Janus Cession K&K, le négoce de matériaux VM, travaux publics Colas -Bonnefoy-Palmier, les constructions Boutillet, les carrières de pierre de Rocamat. La ville abrité également la manufacture de lingerie Indiscrète, née sur les cendres d’Aubade.

La commune englobe à l’est la forêt domaniale de Mareuil, tandis que la grotte de Gioux est au sud. Chauvigny a absorbé en 1973 Pouzioux, dont le village est à plus de 7 km.

La Puye : Appartient au canton de Pleumartin.
La Puye possède un patrimoine historique allant de la préhistoire à l’histoire récente en passant par des ouvrages du Moyen-âge ainsi qu’un monastère Fontevriste, maison mère de la Congrégation des Filles de la croix. Il partage avec Archigny quelques installations de la Ligne acadienne.
La commune dispose de nombreuses fontaines et deux étangs (dont un de 25 ha) aménagés en zone de loisirs avec baignade et pêche.

Sainte-Radégonde est une petite commune au nord-est de Chauvigny. Elle abrite l’entreprise Acime, une fabrique importante de composants de bobines électriques.

Beaumont-Saint-Cyr

Beaumont-Saint-Cyr est, depuis le 1er janvier 2017, une commune nouvelle, née de la fusion de Beaumont et Saint-Cyr. Située sur l’axe Poitiers-Châtellerault, aux portes du Futuroscope, la commune se situe à l’entrée nord de la Communauté urbaine de Grand Poitiers. La chapelle funéraire de la Madeleine, la Tour de Beaumont le lac et ke parc de loisirs de Saint Cyr font partie des lieux à découvrir.

Communes
Beaumont-Saint-Cyr
Total

Population
3 074
3 074

Sources : Insee, RP2016. Population au 1ᵉʳ janvier 2016. Estimation actualisée par l’INSEE au 27/12/2018 à partir des statistiques d’état civil et d’une estimation du solde migratoire.

Contactez votre Député

à la permanence parlementaire à Gençay